des légumes vivant dans un sol vivant.

Les légumes sont cultivés en plein champ, ici  et . Légumes de plein champ ne veut pas dire champ plein de légumes. Ici on ne pratique pas la mono-culture : tout se mélange, les haies, les petits fruits, quelques arbres fruitiers qui commencent à pousser et plein d’espace pour l’herbe, refuge des fleurs et des insectes.

Vu d’un satellite, ça ne ressemble pas à une tenue maraîchère. En effet, ce sont 2 anciennes prairies en herbe sur lesquelles le hérisson a étalé de la paille pour y planter les légumes qui seront dans vos petits pots.

Une grosse partie de la culture se fait sur paillis (ou « mulch »). Outre l’économie d’eau générée, la paille décomposée enrichit infiniment le sol, nourrit la vie qui s’y trouve et permet de cultiver sur un sol VIVANT sans le labourer. Le hérisson aime les vers de terre et ici il est comblé.

La gestion de l’eau : l’irrigation se fait au goutte à goutte afin d’être économe. Sur une parcelle, des essais sont effectués pour limiter au strict minimum l’arrosage : à savoir arrosage quand la plante est toute jeune et c’est tout. Après, il faut qu’elle aille chercher par elle-même ses apports en eau. Pas de fainéantise chez Boulette et Gros Lapin, mais des légumes qui ont des racines, qui vont chercher dans le sol au plus profond tous leurs nutriments et qui s’adaptent à leur écosystème.

Les semences

Les variétés privilégiées sont des variétés anciennes, sélectionnées pour le GOUT et non pour le rendement. Bien évidemment, pas d’OGM (c’est heureusement interdit en bio) pas d’hybride et encore moins de pesticide.

Que du légume de papy et mamie!